Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Retour à l'aperçu des communiqués actuels

Coronavirus Le Conseil-exécutif souhaite la levée de toutes les mesures anti-COVID d’ici la fin septembre

17 juin 2021 – Communiqué de presse

Le Conseil-exécutif soutient l’assouplissement des mesures anti-pandémie prévu par le Conseil fédéral pour la fin juin 2021 compte tenu de l’évolution positive de la situation épidémiologique. Il souhaite que les restrictions qui resteront en place pendant l’été soient levées et que les certificats COVID cessent d’être utilisés à l’intérieur de la Suisse d’ici la fin septembre.

Dans l’avis qu’il donne concernant l’étape d’assouplissement V mise en consultation par le Conseil fédéral, le Conseil-exécutif se félicite vivement de la perspective concrète donnée aux organisateurs de petites ou moyennes manifestations d’organiser de nouveau des événements. Il approuve également les propositions du Conseil fédéral concernant l’utilisation du certificat COVID pour ouvrir des activités ou des manifestations au public et pour lever des restrictions.

Définir des exigences distinctes en fonction du domaine d’activité ou du type d’événement constitue cependant un défi. Les dispositions de l’ordonnance sont illisibles, que ce soit pour les entreprises, pour les organisateurs d’événements ou pour la population. Le Conseil fédéral est donc invité à simplifier ce texte, par exemple en prévoyant moins de limites de taille différentes pour les groupes de personnes ou en harmonisant les prescriptions entre les différents domaines. Il faut éviter au maximum les dispositions spéciales.

Le pourcentage étonnamment élevé de non à la loi COVID-19 montre combien la population est critique à l’égard du dispositif anti-pandémie. C’est l’une des raisons pour lesquelles le Conseil-exécutif demande la levée de l’ensemble des mesures d’ici la fin septembre 2021. Il faudra également mettre fin à l’utilisation des certificats COVID à l’intérieur de la Suisse puisque toutes les personnes qui le souhaitent auront été vaccinées début octobre au plus tard. Aucune protection particulière ne sera donc plus nécessaire.

Si une surcharge du système de santé devait se dessiner à partir d’octobre 2021 en raison de l’apparition de nouveaux variants résistants aux anticorps, il sera possible de décider à tout moment de réintroduire le certificat et d’autres mesures.

Ordonnance sur un système d’alerte COVID-19 pour les manifestations

Le Conseil-exécutif soutient l’ordonnance sur un système d’alerte COVID-19 pour les manifestations élaborée par la Confédération. L’ordonnance permet d’alerter de manière anonyme et a posteriori les personnes ayant participé à une manifestation où elles risquent d’avoir été infectées par le COVID-19. Le système d’alerte est intégré à l’application SwissCovid. Selon le Conseil fédéral, le nouveau système d’alerte permet de limiter l’obligation de s’enregistrer au restaurant ou lors de manifestations, par exemple, aux seules personnes qui n’utilisent pas l’application SwissCovid. Pour le Conseil-exécutif, cette règle n’est pas applicable car les organisateurs ne seront pas en mesure de vérifier son respect. Il propose donc de renoncer de manière générale à une saisie supplémentaire des coordonnées.

Adaptation des conditions d’entrée en Suisse

Le Conseil-exécutif accueille favorablement la proposition du Conseil fédéral d’assouplir les conditions d’entrée en Suisse ainsi que la reprise et la mise en œuvre des règlements de l’UE relatifs au certificat attestant qu’une personne est vaccinée, testée ou guérie du COVID-19. Il pense comme le Conseil fédéral que la progression de la couverture vaccinale au sein de la population suisse permettra d’assouplir à partir de juin 2021 les conditions d’entrée et les mesures sanitaires aux frontières.

Selon le Conseil-exécutif, il faut cependant gérer différemment les relations avec les États dans lesquels circulent des variants préoccupants. Dans les faits, il ne sera pas possible d’appliquer des restrictions au transport international de voyageurs pour un seul pays ou pour quelques-uns. Si un variant résistant aux anticorps apparaît dans un pays, les liaisons aériennes directes avec ce pays doivent être interrompues. Si le variant se propage, il faudra alors réintroduire des restrictions générales de voyage.

Nota bene

Mesures dans le domaine de l’assurance-chômage

Le Conseil-exécutif approuve les adaptations que la Confédération prévoit d’apporter à l'ordonnance COVID-19 assurance-chômage parce que sa modification et le retrait de la procédure simplifiée limiteront les risques d'abus concernant les indemnités pour réduction de l’horaire de travail.

Retour à l'aperçu des communiqués actuels


Informations supplémentaires



Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.rr.be.ch/rr/fr/index/der_regierungsrat/der_regierungsrat/medienmitteilungen.html